alpaga_perou
Ci-dessus
Altiplano

Chaque année, nous avons pour tradition de laisser le hasard choisir notre destination de vacances en inscrivant nos idées sur des morceaux de papier. Romane, notre fille de 15 ans, a été chargée d’en piocher un. Cette année, le hasard faisant bien les choses, il nous a invités au Pérou ! 


LE DÉBUT D'UNE AVENTURE

Comme pour chacun de nos voyages, nous avons fait appel à notre assistante personnelle voyage, Anaïs. Elle nous connaît depuis plusieurs années et sait parfaitement ce que nous aimons. Nous lui avons donc donné carte blanche ! La veille du départ, toute la famille est en ébullition. Nous arrivons à Lima à 16 h, alors qu’il est 23 h en France. Morphée nous attend les bras ouverts ! Le lendemain, nous nous levons tôt pour visiter l’oasis de la Huacachina et le désert d’Ica. De là, nous partons explorer les dunes en buggy, pour le plus grand plaisir d’Arnaud, mon mari. Cette balade, cheveux aux vents (et sable dans les yeux), nous offre quelques pics d’adrénaline. Du haut des dunes, notre guide nous propose de dévaler les pentes en sandboard. Très peu pour moi ! Mais Arnaud et Romane s’amusent comme des fous. Cette journée les a tellement épuisés qu’ils dorment durant le trajet qui nous mène à Paracas.
   

 

Direction la réserve naturelle de Paracas, royaume de nombreuses espèces animales et végétales. Notre arrêt au centre d’interprétation de Paracas nous en apprend davantage sur cet écosystème fragile. La suite de la visite nous mène vers « La Catedral », Playa Roja et le désert. Nous sommes hypnotisés par les couleurs singulières de celui-ci. Cependant, le clou de cette journée, c’est bel et bien notre survol des lignes de Nazca ! Anaïs avait lu dans nos pensées : nous rêvions de les voir de nos propres yeux. Nous embarquons dans un avion minuscule. Autant dire que les sensations sont bien différentes de celles procurées par un A380. On ressent chaque vibration. Le mystère qui plane au-dessus de ces célèbres lignes rend le spectacle encore plus éblouissant. Romane en reste bouche bée. La nuit tombée, nous nous endormons la tête remplie de belles images.

A gauche : Paysage dans la réserve du parc national de Paracas.
perou_paracas

 

 
AU ROYAUME DES VOLCANS ET DES LAMAS

L’atmosphère paisible et les maisons blanches d’Arequipa m’ont littéralement envoûtée. Perchée à 2 300 mètres d’altitude, la ville est entourée de volcans que l’on aperçoit au loin. Nous passons l’après-midi au couvent de Santa Catalina. Un vrai coup de coeur ! C’est comme si le temps s’était arrêté aux portes du couvent. Nous terminons notre journée au restaurant « Zig Zag », l’une des meilleures tables de la ville selon Anaïs, où nous avons droit à une explosion de saveurs ! Le lendemain, une journée de route nous attend avec de splendides étapes. En traversant la réserve de Pampa Cañahuas, nous découvrons de vastes étendues parsemées de cactus et composées de monts volcaniques, mais aussi quelques alpagas et lamas, avant de faire une pause pour observer les vigognes. Ce sont les camélidés les plus mignons du Pérou. Leurs grands yeux semblent dire : « Mais qu’est-ce que vous faites ici ? On ne peut plus vivre en paix ? » Notre bus arrive enfin au col de Patapampa, situé à 4 900 mètres d'altitude. L'oxygène y est donc rare. Pourtant, si nous ne fournissons pas d’efforts, nous le ressentons à peine. Le panorama qui s’offre à nous est exceptionnel. Nous sommes face à trois volcans endormis : le Misti, le Sabancaya et l’Ampato. J’aimerais tellement pouvoir fermer les yeux et revoir ces paysages à volonté !            
 
perou_patchwork 1
Ci-dessus
Vue aérienne du géoglyphe de colibri sur les lignes de Nazca - Vue du canyon de Colca - Condor volant sur le canyon de Colca -Salinas - Bateaux de totora sur le lac Titicaca - Altiplano - Jeune Amérindienne drapée dans un tissu ethnique aymara - Cuzco, la capitale historique de l'Empire inca.


Pour notre septième jour, Anaïs nous a proposé une excursion magique : observer le vol du condor des Andes, symbole national du Pérou, dans le canyon de Colca et un voyage dans le passé aux ruines Uyo Uyo. Les rapaces nous offrent un spectacle plein de grâce ! L’étape tant attendue par Arnaud arrive enfin : direction le lac Titicaca ! Au cours du trajet, nous traversons l’Altiplano péruvien, réserve naturelle de Salinas et Aguada Blanca où l’on peut observer des volcans enneigés. C’est aussi ici que vivent tranquillement lamas, alpagas et vigognes. Nous faisons une dernière pause pour visiter la nécropole de Sillustani où notre guide francophone ne manque pas de nous raconter un grand nombre de légendes pleines de suspense.                                                     

SUR LES EAUX ÉTINCELANTES DU LAC TITICACA

Nous avions tellement hâte d’explorer les îles du lac Titicaca et de rencontrer ses habitants ô combien adorables ! Arrivés sur l’île d’Amantani, nous avons droit à une pluie de sourires timides. Les Indiens Uros ont su conserver leurs traditions millénaires et se déplacent toujours au moyen de barques de roseaux. Une journée avec eux n’aura pas suffi à satisfaire notre curiosité réciproque. Ce soir-là, nous ne dormons pas à l’hôtel, mais chez l’habitant ! Chose que nous adorons faire. C’est l’occasion de découvrir leur mode de vie et de partager des moments inoubliables. Leurs maisons sont rustiques, mais nos hôtes sont aux — 18 — petits soins. Romane joue avec les trois enfants de la famille et leur apprend quelques mots de français. C’est l’une de nos plus belles expériences de voyage ! Le lendemain, nous rencontrons les habitants de l’île Taquile. Ici aussi, les sourires fusent. Nous nous baladons tranquillement, sans que l’on essaie de nous vendre quoi que ce soit, ce qui est plutôt agréable. Nous sommes presque tristes de quitter le lac Titicaca...

COUVERTE DE LA CIVILISATION INCA

Une dizaine d’heures de route nous séparent de Cuzco. Heureusement, plusieurs arrêts sont prévus : le musée lithique de Pucara, la Raya, le site archéologique de Raqchi et la chapelle d’Andahuaylillas. Une fois de plus, notre guide connaît l’histoire des lieux sur le bout des doigts et évoque de nombreuses légendes qui rendent nos visites encore plus captivantes. Je n’aurais jamais cru pouvoir être autant ensorcelée par une ville. Mais Cuzco, aussi touristique soit-elle, dissimule entre ses murs une histoire incroyable. Notre séjour dans la capitale inca est consacré à la visite des quatre ruines situées à proximité de Cuzco : Sacsayhuamán, Tambomachay, Puka Pukara et Q'enqo. À la fois mystiques et majestueux, ces sites nous permettent de mieux comprendre l’histoire et la culture des Incas. Notre périple se poursuit dans la Vallée Sacrée où nous plongeons dans le savoir-faire ancestral inca des tisserandes et de la culture du sel.                                                          

 
perou_patchwork 2
Ci-dessus
Vue panoramique de la citadelle du Machu Picchu - Fleuve Amazone - Toucan - Singe d’Amazonie - Vue, au coucher du soleil, de la piscine en fer antique de la place principale de Lima.


LE MACHU PICCHU : LA PLUS BELLE DES CITÉS PERDUES

Cette journée, je l’attendais avec impatience. Considéré comme l’une des sept merveilles du monde moderne, le Machu Picchu est d’une beauté incontestable. Aucun mot ne pourra décrire ce que nous avons ressenti face à ce site énigmatique. Cette expérience saisissante se vit plus qu’elle ne se raconte. J’ai eu la chair de poule tout au long de notre présence dans ce sanctuaire. Vous savez, ce petit frisson qui parcourt votre échine lorsque vous découvrez un site que vous rêviez de voir depuis toujours ? Les ruines se cachent d’abord dans la brume matinale tandis que les touristes murmurent, comme s’ils avaient peur de déranger les âmes des dieux incas. Ceci rend l’atmosphère encore plus mystique. Les nuages se lèvent petit à petit pour laisser place aux rayons du soleil, nous offrant un spectacle féerique                                                                                                                                                           

IMMERSION AU COEUR DE LA FORÊT AMAZONIENNE

Après un court vol, nous arrivons à Puerto Maldonado, prêts à explorer la forêt amazonienne pendant trois jours. La pirogue glisse paisiblement sur la rivière Río Madre de Dios pour s’enfoncer un peu plus dans la forêt. Arrivés à notre lodge, nous nous promenons, bercés par la douce cacophonie des oiseaux tropicaux et des insectes qui se font écho. Une fois le soleil couché, un tout autre univers nous attend. Nous partons en pirogue explorer la forêt amazonienne avec notre guide. Dans cette nuit d’un noir profond, les étoiles scintillent comme jamais, laissant apparaître la Voie lactée ; les sons sont exacerbés, laissant parfois échapper le cri strident d’un singe ; et la vie semble encore plus active qu’en plein jour. Ce séjour au coeur de l’Amazonie nous permet de découvrir des lieux exceptionnels pour observer les animaux et comprendre leur environnement, mais aussi d’avoir un aperçu de la vie dans cette région reculée. Lors de notre seconde promenade nocturne, pédestre cette fois-ci, nous tombons nez à nez avec une mygale que notre guide attrape pour nous la montrer de près. Puis nous apercevons un boa constrictor qui se balade tranquillement. Lui, nous ne l’approchons pas !                                                                                                                                                     

DANS LES RUES DE LIMA

Difficile de reprendre nos esprits et de nous remettre de toutes ces émotions dans la forêt amazonienne. Lima marque la fin de notre voyage. De la capitale péruvienne, je retiendrai ses bâtiments coloniaux splendides autour de la place d’Armes ; le quartier bohème Barranco et ses maisons colorées ; ainsi que le quartier Miraflores et son Parque del Amor qui rappelle vaguement le parc Güell de Barcelone.

 

Quitter le Pérou après ces trois semaines merveilleuses fut un déchirement. Notre assistante personnelle voyage a su, comme à l’accoutumée, créer un voyage unique, parfois hors des sentiers battus et en immersion dans la culture péruvienne. Merci encore à Anaïs et à Premier Voyages !